Delphine CHARRUEAU

J’ai découvert le Tibetan-Pulsing en 2007, un an plus tard, je démarrais la formation au centre Osho de Parimal en Allemagne, puis comme assistante… Depuis, j’anime des séances individuelles et collectives.
Je suis également praticienne de Chi Ney Tsang depuis 2018 (massage chinois du ventre et des organes internes).
J’ai de bonnes connaissances en aromathérapie, herboristerie et naturopathie. Je fabrique des élixirs spagiriques, des huiles de macération solaire, baumes…
Je suis aussi très engagée autour du féminin sacré (formations de gynécologie holistique, participation à un documentaire sur les transmissions mère/fille, assistante en tantra femme, groupes de femmes : Enseignement des 13 Mères, Femme Yoni).
Formée au yoga au centre shivananda en 2021.

Son atelier :

Tibetan-pulsing

Le Tibetan-pulsing est un travail corporel méditatif qui a été conçu et transmis par Dheeraj.
Enseigné dans le centre Osho de Poona en Inde durant les années 80, la légende dit que son origine est plus ancienne. Cette pratique millénaire aurait été secrètement transmise dans les monastères tibétains pour purifier le système nerveux et préparer le corps à l’illumination.

Cette méthode s’appuie sur un principe très simple. Si un groupe de personne se relie en cercle par les mains, cela génère un courant électrostatique. Le cœur est la pompe qui transmet ce courant, c’est la pulsation qui active la vie en nous…
Le Tibetan-pulsing est composé de 24 centres d’énergies ou organes, ils sont reliés à des points qui parcourent le corps. Le principe étant d’activer ces circuits avec la pulsation. On peut travailler avec les mains, mais aussi les pieds, les genoux, les eschions… Toute partie du corps permettant une connexion d’os à os (qui est conductrice de ce courant électrostatique). Dans ce travail, chacun est amené à être tour à tour actif et réceptif, l’énergie s’active entre les deux.
Une des spécificités du Tibetan-pulsing s’appelle le streaming, on relie les corps à travers ces points précis pour créer des mandalas humains.
Chaque session se pratique avec des musiques spécifiques qui viennent activer les centres d’énergies travaillés.
Le Tibetan-pulsing favorise le lâché prise et la dissolution des tensions.
Il soutient la régénération du corps et de l’esprit, et il aide notre énergie à circuler plus librement.
J’ai à cœur de partager cette pratique, en espérant qu’elle pourra ouvrir de nouveaux espaces intérieurs dans cette période de grande transformation.